# du rhum, des femmes…

et des heures de vidéos de machines outils en fonctionnement sur Youtube®, nom de dieu*.

Pendant que les mariniers en carton des Fêtes de Loire® tentent de vendre des frites à 28$ le kilo aux touristes venus du monde entier, les chercheuses et chercheurs de la Labomedia continuent à creuser le code et le contreplaqué.

En effet, pour ce qui est de la navigation, de la culture ligérienne, et de la consommation de frites nous n’avons plus rien à prouver.
On se souvient avec émotion de l’odyssée du Projet Bidons (pour festival en carton), du re-lâcher de gardons en dans leur milieu endémique ( après l’échec du premier projet aquaponique du BioHackLab Bioveillance ), de la performance collective de land art qui consista à inscrire le logo à cœur de la Labomedia avec des troncs en décompositions enfoncés dans la vase des eaux stagnantes sous le pont Royal (dont je ne retrouve pas de source en ligne // help //) , de projet TCN** à l’origine de la Start-up éponyme qui a fait des salariés de la Labomedia et de leur descendance des rentiers.

C’est donc du haut de notre montagne (la rue de la Tour neuve est une des seules cotes d’Orléans), du haut de notre château (l’atelier du c01n se situe à l’étage le plus haut du 108-Maison Bourgogne) que nous avons pu nous extraire du terrible spectacle et nous concentrer sur l’innovation et sa transmission via le magnifique outils qu’Olivier B nous a légué avant de partir prêcher la bonne parole en terre sauvage : je veux bien sur parler du Bitdedieu

Mme Filipi a présenté une boite qu’elle a réalisé grâce à l’application de générateur de boite mise en ligne par la Cité de science et la découpe laser.
cette boite servira de protection à la scenette figurant le groupe de musique actuelle du dispositif Ouïe Bien Entendu****.

Serge a repris en main son travail sur les données de Météofrance mises en musique.
Il a changé de technique d’analyse et a trouvé des résultats complètement différents.
On observe des prévisions très très très aléatoires.
Il a donc décidé de remettre en cause son propre travail dans un premier temps avant de s’attaquer à la critique des ses homologues de l’institut de prévisions nationales.

Gaziel, très en forme, à accepté de présenter 3 bitsdedieux après avoir négocié avec fermeté l’arrêt immédiat de la tentative d’introduction du format Pitch*** dans le moment des bitsdedieux.

Tout d’abord le fruit de la réunion badge de la semaine dernière : un interrupteur-épingle à nourrice.
Lorsque que l’épingle est fermée, le circuit électrique l’est aussi (donc le courant passe) et quand l’épingle est ouverte …

Il a présenté ensuite sa collaboration avec le projet de petites éoliennes d’Antoine.
Fidèle au club de mise en lumière de la découverte trop souvent étouffée par les medias d’énergie infinie gratuite et pour tous, il propose de brancher un ventilateur alimenté par l’éolienne, mise en mouvement par le ventilateur etc…

Pour finir en beauté, il nous a présenté Keecad, un logiciel qui lui a permis de modéliser le PCB qui accueillera les composants du badge 2.0 de la Labomedia.

Clément (inscrit lui aussi dans l’option Badge) a présenté à la suite de collègue son travail de la semaine.
Deux modèles de badges aux formes évocatrices

Jean a voulu partager avec les laborantins sa victoire dans le projet de réanimation d’un criquet électronique. La prochaine étape sera de remettre en fonction la photo-resistance du circuit pour que cet insecte 2.0 se taise de temps en temps.

Cyril a présenté un site internet qu’il a créé avec ses digitaux. Il a spécifiquement mis en lumière une partie du site qui invite l’humanité ( possédant une adresse mail pour s’inscrire ) a compléter un cadavre exquis. Est ce lié au tonnerre d’applaudissement qu’il a reçu ? nous ne le saurons jamais, mais toujours est il qu’il adhéra dans la foulée à l’association (pour la modique somme de 16 euros pour un an de bonheur).

Guillaume a tenté de déplacer les populations de l’atelier du c01n vers le Credo***** pour leur montrer la version 2.2 du dispositif OBE (Ouïe Bien Entendu****). Déçu par l’inertie de groupe, il a écourté sa présentation mais grâce à ce hic, il est entré dans le format « pitch ».

L’équipe de la Labomedia présente au Bitdedieu a présenté aux adhérents ses activités de la semaine l’histoire de les informer de ce qui se trame dans notre association lorsqu’ils ont le dos tourné.
Nous avons évoqué les sites fabriqués par Nico : radiocampusorléans,le système de réservation de salles pour Polysonic et la biennale d’archi du FRAC.
Simon a présenté le projet de Memory qu’il a developpé pour Centre Sciences, Marine a travaillé sur son mémoire de fin de master dont le thème est : l’impact de l’utilisation des outils informatiques libres dans le processus de création artistique dans les arts numériques. Cette semaine elle s’est intéressée à la législation et aux licences. En rentrant à la maison, je suis tombé là-dessus.
Mme Filipi a partagé une actualité professionnelle qu’elle a publié sur aaar.fr, (le portail aux Arts Visuels en Région Centre). Elle pourrait intéresser quelques laborantins.
Nous avons ensuite rappelé les 2 prochains événements organisé par la Labomedia : le Sita découpe laser et le MDJ survivalisme.

 

 

*merci à Soldat Louis pour son œuvre qui nous inspire chaque jour.
Merci à Wolfgang Tillmans pour l’image en tête de gondole de cet article et à ses nombreux livres en téléchargement.

** TCN pour Toue Cabanée Numérique.
*** Pitch ou ligthning talk est une technique venue des Amériques. Elle invite les orateurs à faire tenir leur discours de présentation de projet dans un format très court.
**** Ouïe Bien Entendu est un dispositif interactif et ludique dont les gens du réseau Fracama se servent pour informer le public des concerts des dangers auditifs occasionnés par une exposition à de hauts volumes sonores
***** Credo : ancien lieu de ressource et de documentation réaffecté en atelier/lieu de diffusion/stockage/serre/BioHackLab. cette salle se situe au même étage que l’atelier du c01n.