# Demi-tour !

.Cela fait maintenant deux mois que nous n’avons pas fait de comptes rendus. Que c’est-il donc passé? Une perte de repère? Un surcroît d’activités sociales et innovantes? Une panne de notre documentateur?

Nous allons donc effectuer un petit demi-tour sur nous même (à droite ou à gauche cela n’à plus d’importance de toute façon), ceci  nous permettra sans-doute de mieux apprécier la distance parcourue, l’énergie dépensée, les quelques souvenirs gravés dans notre mémoire flash.
Dans le désordre :

 

Une nuit d’avril agrémenter de quelques boissons énergisantes et de pizza mayonnaise, Il a été parcourue quelques dizaine de mettres de soudure de led afin d’aider Gerard et Guy à finaliser le limnimètre et les 144 pixels

 

Introspection cognitive et libération de chakras ou le tourneur manuel à porté de tous.

Une suite d’événements sans rapports entre eux nous à permis d’apprécier avec délectation la rotation à la fois ubuesque et mystique de roulements affublés d’écrous. Deux salles deux ambiance comme on le dit souvent dans certains milieux.

Arthur à découpé au laser des pièces qu’il à dessiné sur inkscape.

Charlotte dans un espace temps parallèle, à imprimer une pièce en pla  avec des oreilles et suivis les instructions de boulonnage non conformes à la réalité du diamètre de cette dimension.

 

Antoine à exacerbé ses méninges en réalisant grâce à ses membres supérieures des plaques didactiques pour son système de freinage automatique à base de PID asservissant pour dompter la petite éolienne.

Sylvain nous à raconter calmement la fable du compresseur et de l’actuateur linéaire

 

Charlotte et Virginie maîtrisent totalement processus de moulages de pièce en pla pour créer des pièces en pla

 

Bjorn quand à lui n’à pas résisté au bonheur créé par une succession de petits échecs. Il à donc collé à l’epoxy la bobine tant désiré et usant de fil rouge l’a remplie d’un suave filin!

 

Enfin Violaine à découpé, poncé, gravé des plaques de pin afin de réaliser son projet annexe de bestiaire à six pattes.

 

Ce fût donc un demi-tour plein d’émotions, de sueur et d’innovation sociale. Mais il ne faut pas oublié de regarder droit devant

Cet émouvant compte-rendu a été publié le .