# la chienlit c’est lui

Après l’augmentation (presque) sans précédent des chiffres du chômage au mois d’août, c’est maintenant la part des Adhérents-non-à-jour de leur cotisation qui bat largement celle des À-jours.
Et ce, à quelques jour du grand CA présentant aux actionnaires de la Labomedia les stratégies pour le développement de notre consortium à moyen et long terme. Et si l’avenir de la Labomedia ne se décidait qu’avec seulement 47% des laborantins ? Et si personne n’avait vraiment envie de voter Hillary Chafouine Clinton ? et si Vinci avait gagné la bataille de Notre de Dame des Landes ? et si le permafrost lâchait déjà tellement de CO2 que toute politique écologique serait vaine ? et si les loutres n’étaient pas aussi mignonnes qu’on le croie ?

Peut-être faudra t’il prendre le maquis, dormir dans les chemins creux, se nourrir de racines et de champignons. En tout cas, il faudra être prêt, et la Labomedia est aussi là pour vous former à la survie.

laborantins
Et les OpenAteliers seront toujours là pour nous redonner foie en l’humanité.
Antoine sera toujours à la recherche du composant qui résoudra son problème du jour.
Amélie et Gaziel ne lacheront pas leur graal de conservation des liquides alcoolisés même au milieu de pogos endiablés,

capuchon

capuchonfixe

Notez la belle évolution de la technique du ponçage post impression3D


Madame Filipi et Adam resteront au taquet pour sauvegarder de la flore d’altitude et la recherche archéologique,

Si dessus vous pouvez apprécier la performance de Mme Filipi aka La Vieille Femme qui tente en public de découvrir le secret enfoui au fond du Bacafleur du c01n déposé par les couvreurs pour poser leur échafaudage.

Guillaume n’oubliera jamais son amour pour les composants électroniques qui font du bruit,

space4046
GuyKayser et Djo toujours anticiperont l’avenir,
Nico et yann n’auront jamais raflé assez de lots à des concours de coding4games,

Sylvain sera toujours à l’affût de l’antiquité injustement oubliée des contemporains,

mystere

François ne mettra jamais dans sa poche sa passion pour la chasse à cour,

Ale, Olivier et Serge, même s’il sont restés tapis dans l’ombre lors du Bit du 29 septembre, continueront toujours, même avec tous les doigts cassés et les ongles arrachés par des chiens à la soldes technocrates institutionnels pro-Windows, à pianoter sur le clavier de leurs Ordimoux®

Le respect strict des traditions de la Labomedia nous oblige à terminer en musique avec la V2 de l’instrument de musique façonné par Djo.

C’est le même que la semaine dernière, mais en mieux.