# no logo

C’est par le son et un mammifère sautillant que nous illustrerons le compte rendu de la journée d’Openatelier du 12 octobre 2017.

Dans les bureaux

La matinée a commencé en douceur par la visite des locaux de la Labomedia et une présentation de son travail et de son objectif à des étudiant(e)s de l’Esad : l’équipe, l’objectif de sauvetage du monde, les logiciels libre, les projets en cours, les sujets abordés à venir, le MDJ du soir même.

L’équipe de la Labomedia a axé sa petite-réunion-informelle-des-jeudis autour du message à transmettre au maire d’Orléans que notre PDG et notre DG rencontreront à la fin du mois.
Le contenu de cette discussion restera secret jusqu’à sa divulgation officielle mais nous avons évoqué une fusée à deux étages.

Des chercheu(se)rs du CNRS sont venu(e)s rencontrer la Labomedia pour mettre en place un colloque autour de l’anthropocène au Musée des beaux arts d’Orléans.
Est-ce un hasard du calendrier ? Ce sujet sera abordé lors du prochain MDJ du 23 novembre.

A l’atelier du c01n

Antoine continué a peaufiné sa présentation au festival D.
Il a découpé au laser des engrenages qu’il a monté sur un moteur d’essuie glace/monte vitre de voiture.

Gaziel a donné des conseils à des adhérentes qui avaient des soucis sous Androïd.

Ale est venu découper une boite pour protéger son montage électronique qu’il présenta au Bit de dieu.

Charlotte a continué sa quête de production d’un fil de PLA compatible avec notre imprimante 3D.

Mme Filipi a essayé de découper des pièces d’un puzzle 3D.

Serge est venu présenter la phase final de son travail météorologique et est tombé sur un script python qui répondait exactement à un autre axe de recherche qu’il avait mis de coté

Simon et Mathias ont bossé sur un projet commun.

Nico et sa team son venus geeker sur canapé.

Au credo

Ale a continué son travail de résidence.

Au 109

C’était le MDJ spécial : le code est politique